ET DIEU ELEVA PHARAON

ET DIEU ELEVA PHARAON

Le crash économique et la déroute politique continuent de faire son oeuvre de ravage à Madagascar. Balloté entre les directives des grandes puissances  et  l’ insuffisance de financement afin d’ exécuter et de mener à bien leurs programmes et certains grands projets, les dirigeants malgaches peinent à solutionner les réclamations et les grognes liées à différents facteurs qui vont crescendo déferler sur le pays. En effet, enlisé dans un schéma politique discordant et une crise sociale profonde, Madagascar mériterait-elle des mesures draconiennes, et de toujours payer ses lourds tributs à César? N’ existe -  il pas un seul malgache, un SEUL SEULEMENT, qui aurait un corne de fer avec la capacité de tenir tête en osant défier ces mesures qui nous tiennent prisonniers des autres nations puissantes?

Madagascar est malade, par tous les moyens, les dirigeants du pays essaient tant bien que mal de renforcer leur carapace afin de rester le plus longtemps possible au pouvoir, le peuple malgache lui patauge dans la boue ; si la sécheresse et l’ inondation se relayent à son chevet après les passages périodique des sauterelles, il doit faire face à l’ insécurité galopante, subissant  l’ inflation et la rareté des produits de première nécessité de qualité convenable.

N’étant pas un pays industrialisé, bon nombre de la population vivote dans le secteur informel, ce qui ne permet pas à la nation d’ engranger les taxes de façon régulière, le fait est que depuis quelques années,  il manque cruellement de travail, ainsi  la masse populaire vit en permanence dans l’ attente de la réalisation des promesses mirobolantes de deux ou trois dirigeants de grands partis politiques qui étaient et souhaitent revenir à la tête du pays d’ une part, et d’autre part, de ceux qui tenaient le peuple dans une condition de vie insoutenable afin de l’ éduquer indirectement à ne servir que pour le vote au suffrage universel.

Les politiques, en particulier ceux qui tiennent les règnes à Madagascar n’ ont plus qu’ une carte à abattre, celle de jouer la victimisation du sabotage orchestré par l’ opposition, en sus de l’héritage d’un état de lieu désastreux à leur arrivée au pouvoir.

Pourtant, il en est de même un leitmotiv commun chez nos politiques, celui-là même qui constitue le trait d’ union avec les grands dirigeants de ce monde: c’est de porter bien haut la valeur de la démocratie pour ne citer que Mr Barack Obama dernièrement:  » C ‘est vous la démocratie « , à l’adresse de son audience.

En ces temps où la population malgache aspire à un environnement paisible et serein, le GFFM considère comme une grande avancée le travail mené par son président d’ honneur le Pasteur Mailhol, qui  depuis de nombreuses  années, dans sa logique qu’ il ne put y avoir un redressement économique sans changement de mentalité assure une prise de conscience générale sur la gravité de la situation. Force est de constater que de par son analyse politique, le Pasteur Mailhol en vient à apporter un fait nouveau, redéfinir et donner sa vision de la science politique appropriée à Madagascar. Une nouvelle tendance réellement en phase avec la culture malgache.  Peser dans la balance le rapport de force dans sa réelle dimension, la liberté de se porter candidat à l’ élection présidentielle accordée à tous citoyens malgaches, pareillement une élection libre dénuée de violence sous toute ses formes, pas de  corruption et surtout pas de  pression étrangère.

Le séisme politique,  jalonné de différentes sortes de catastrophes,  provoquées et naturelles qui viennent secouer Madagascar,  nous rappellent étrangement les dix plaies de l’Egypte ancienne. Il est vrai, Dieu a élevé Pharaon afin de lui faire découvrir le gout du faste, du luxe et de la dépense, dans un but précis, lui démontrer ses limites dans l’exercice de son pouvoir. Dans les hautes sphères politiques internationales, les règles du jeu sont la plupart du temps définies à l’ avance. Cependant UNE AUTRE puissance en a décidé autrement pour l’ avenir de Madagascar, l’ AUTORITE de Celui qui avait fait ressentir au monde entier le bruissement ainsi que le déploiement de ses ailes lors de la grande cérémonie du vingtième anniversaire de l’église APOKALYPSY  au coliséum le 13 août 2016. Un aperçu de la rigueur dont fait preuve le Pasteur Mailhol dans l’ organisation et la conduite de son association, une poigne de fer dans un gant de velours. A l’orée de l’ année 2017, où la population mondiale accorde une grande importance dans la recherche de son identité, les Malgaches ont besoin de leur propre héros national qui saura les faire lever comme un seul homme dans l’interaction contre la corruption et la pauvreté, une personnalité qui osera enfin défier les oppresseurs afin de défendre l’ intérêt de son peuple avec sagesse dans le concert des nations

En guise de conclusion, Madagascar demeure l’ un des rares pays qui regorge de miel et de lait, l’ enjeu semble phénoménal du fait qu’elle soit assise sur une mine d’or quasi inexploitée jusqu’à aujourd’hui. Si Madagascar est l’ AVENIR,  alors nous assistons à un mouvement en marche avec le GFFM ( GEDEON contre la corruption et la pauvreté ) et le Pasteur Mailhol, qui depuis un certain temps, offrent un nouveau paysage politique, en assureront son décollage économique et la retrouvaille avec un environnement apaisé.

Le compte à rebord continue de marquer les secondes qui passent car Dieu est impartial .Dans l’ étalage de sa grandeur, Il avait offert à Pharaon le grand honneur de régner sur l’Egypte

ancienne jusqu’au jour où Il décida de  graver le nom de son serviteur Moise dans le cœur des hommes et dans les grandes lignes de l’ histoire, parmi les grands de ce monde.

Judith Ranarivelo

Gffm Europe