Madagascar: imbroglio sur l’annonce de la démission du Premier ministre

jean ravelo

Vendredi, en début d’après-midi, la présidence malgache annonçait la démission du Premier ministre Jean Ravelonarivo ainsi que de son gouvernement. Quelques heures plus tard, démenti du Premier ministre en personne, qui déclarait qu’il n’avait pas encore déposé sa démission. Conséquence : une grande confusion dans la classe politique malgache qui restait encore vendredi soir hébétée devant pareille situation.

Palais présidentiel, vendredi, 14h. La présidence annonce à la presse la démission du Premier ministre Jean Ravelonarivo. « Est acceptée la démission qui est présentée par le Premier ministre Jean Ravelonarivo en son nom et au nom du gouvernement de la République. Le présent décret entre immédiatement en vigueur dès sa publication par émission radiodiffusée ou télédiffusée. Signé Hery Rajaonarimampianina. »

A 17h, la presse est conviée en urgence au palais du Premier ministre pour une déclaration de l’intéressé. Après avoir soutenu que le président de la République lui avait demandé le matin même de démissionner, il annonce : « Je n’ai pas encore déposé ma démission. »

Un démenti frontal, adressé directement au président de la République, assorti d’une autre information tout aussi importante. « Mais vu les circonstances, vu l’intérêt supérieur de la nation, vu ma volonté de servir Madagascar et non pas de se servir, je vais lui remettre cette lettre de démission en temps voulu et opportun », assure Jean Ravelonarivo.

Pour quelles raisons lui a-t-on demandé de déposer sa démission ? Cette cacophonie a-t-elle été orchestrée sciemment ? Vendredi soir, même les ministres joints par téléphone affichaient leur étonnement face à cette situation. Ce que l’on retiendra donc de cette journée à rebondissements, c’est un changement prochain de gouvernement. Avec néanmoins, deux inconnues, de taille : à quelle date et avec qui ?

Malgré ces annonces contradictoires qui pourraient marquer le début d’une nouvelle période d’instabilité dans le pays, les rues de la capitale malgache sont restées extrêmement calmes dans la soirée.

Rfi