MOBILISATION GENERALE

      En déstructurant à la base, les préceptes et idéologies solidement ancrées depuis longtemps établies ; visant à durcir la pauvreté à Madagascar. Le Pasteur Mailhol donne un coup de pied dans la fourmilière de l’arène politique. Dans sa lancée, il vient secouer fortement la conscience de l’électorat malagasy de l’aubaine que représente l’élection présidentielle en cette année 2018. C’est une occasion en or, et c’est maintenant ou jamais, l’opportunité de sanctionner définitivement la politique post-coloniale qui s’efforce de tenir Madagascar la tête sous l’eau. Depuis le 05 aout 2017, date de l’annonce de sa candidature, faite dans les règles de l’art, le Pasteur Mailhol avait dû s’habituer à l’omniprésence des journalistes en plus des invitations sur les plateaux télévisions ; dès lors, de nombreux observateurs suivent du regard l’enfant du Grand Sud de notre beau pays.

 

 

Ce mois de janvier 2018 est une grande période, car l’inscription des votants sur la liste électorale sera clôturée le 31 janvier 2018. Pour ce faire, le Pasteur Mailhol lance un appel à la mobilisation générale, aux militants de tous les partis et mouvements politiques, à tous citoyens malagasy en âge de voter sur le territoire national à venir s’inscrire et vérifier systématiquement leurs noms sur la liste électorale dans leurs communes respectives.

 

 

Divers faits exaspérants s’opèrent à Madagascar depuis maintenant plusieurs années, entre autres, la vente de nos belles plages au profit des étrangers aux quatre coins de l’île, si bien que les nationaux ne peuvent se réjouir que très parcimonieusement du littoral malagasy. Pour couronner le tout,  » l’expropriation  » sans état d’âme continue de plus belle, sur tout le territoire national, laissant en « plan » des milliers de familles, et vivant dans des situations de précarité, sans délai de prévenance, sans indemnités appropriées. En d’autres termes, la population se meurt à petit feu, spoliée de son héritage ; tiraillée par la famine, la hausse sans fin des prix, la psychose de l’insécurité et en sus des dirigeants exerçant le rôle du « rouleau compresseur », afin de mieux  » mater  » le peuple.

 

Devant l’impuissance de la jurisprudence, et je vous parle bien là de l’égalité de tous les hommes devant la justice de leur pays, le Pasteur Mailhol s’empare de la problématique et en fait son fer de lance. En clair, le Président  fondateur du GFFM procèdera à un recadrage de la justice politique et en assurera le retour à tout en chacun de leurs biens « dépouillés ». Et dans la foulée, il prendra des sanctions à l’encontre des principaux acteurs, ceux-là même qui auraient abusé de leur pouvoir afin de produire des documents  » d’expropriation « , non pour l’intérêt général mais à des fins particulières.

 

 

Il sublime dans son interview en dialecte dans la ville de Diégo-Suarez, le Pasteur Mailhol reste la meilleure figure politique relayeuse de la voix populaire qui saura remettre l’ordre d’idées dans l’ ordre des choses. Escorté par la PUISSANCE qui lui est fidèle, le Pasteur Mailhol et le parti GFFM sont dans la joie de vous souhaiter.

                                                                   ARAHABA TRATRY NY ASARAMANITRA

                                                                                       BONNE ANNEE

                                                                                       HAPPY NEW YEAR.  

 

Gffm Europe

Judith Ranarivelo