On craint la suite : Des armes interceptées au nord de Madagascar

L’année dernière, les gendarmes ont fait état de l’existence de camps d’entraînement de djihadistes dans les forêts du nordet du nord-est malgache. Dernièrement, un bateau transportant une importante quantité d’armes a été interceptée. Les deux faits sont-ils liés?

La menace terroriste s’approche-t-elle de plus en plus de la Grande Ile ? Selon le site Mer et Marine en effet, un bateau de pêche transportant à bord des centaines d’armes a été intercepté dans l’Océan Indien, au nord de Madagascar, le week-end dernier.
Des AK 47 au nombre de 2 000,  49 miltrailleuses, 100 lances-roquettes ainsi que 20 mortiers ont été saisis à bord de ce navire qui se trouvait à 300 km des côtes de l’Oman. C’est la force navale internationale, qui lutte contre le terrorisme qui a effectué  la descente qui a conduit à la saisie. Mais jusqu’à hier, ni le pays expéditeur ni le destinantaire  n’a été communiqué. Une enquête est ouverte.
Par ailleurs, toujours dans le Nord du pays, à Antsiranana plus précisement, un ordre a été donné pour que tous les containers venant de débarquer soient fouillés. Une opération qui a eu lieu il y a trois jours mais dont la cause n’a pas été, non plus, communiquée officiellement. Une source a seulement indiqué que les fouilles ont permis de trouver des milliers de T-shirt destinés à la cérémonie de célébration du 8 Mars, accuillie par la capitale du Nord.
Pour le moment, l’on ne sait pas encore si ces deux opérations sont liées. Ce qui est sûr, c’est que les autorités semblent détenir des informations concernant la sécurité nationale qu’elles semblent prendre très au sérieux.

TR